juin 052013
 

En peinture à l’huile, il est important de respecter la règle du « gras sur maigre ».
Pour me faciliter la tache et pour être certain de bien respecter cette règle, je me suis préparé 3 flacons contenant chacun, un mélange de solvant et d’huile de lin, dans de bonnes proportions :

  • Un flacon portant le numéro 1, contient un mélange de 75% de solvant et de 25% d’huile de lin;
  • Un flacon portant le numéro 2, contient un mélange de 50% de solvant et de 50% d’huile de lin;
  • Un flacon portant le numéro 3, contient un mélange de 25% de solvant et de 75% d’huile de lin.

Ainsi, je mélange du numéro 1 à ma peinture lors de la pose de la première couche, du numéro 2 pour la deuxième et du numéro 3 pour la troisième couche.

Avec cette méthode je suis certain de respecter la règle du « gras sur maigre ».

Qu’arriverait-il si cette règle n’était pas respectée ?
La peinture à l’huile sèche par oxydation au contact de l’oxygène. Il faut que chaque couche sèche dans l’ordre chronologique, de la première à la dernière. Si la dernière couche était plus maigre que la précédente, elle sécherait plus vite et empêcherait l’oxygène d’atteindre la sous-couche. La surface de la peinture n’aurait pas d’appui solide et craquerait.