Cours de peinture et dessin
École de beaux-arts

Cours de peinture et de dessin

Apprendre les bases ou se perfectionner

Nous sommes fiers de vous servir depuis plus de 12 ans

Cours de peinture en ligne - Technique du glacis

"La peinture c'est facile !"
Des cours de peinture en ligne.


Une formation complète avec suivi, corrections et coaching pour apprendre à peindre.

 

Retour à la liste des cours en ligne

Étape par étape en peinture à l'huile
selon la technique du glacis

Fragilité

Le sujet a été photographié durant l'été à la chute de la Chaudière Appalaches, près de Québec. Le cadrage, mettant les personnages en bas à droite de la composition, nous force à regarder dans leur direction. Les lignes obliques des rochers et de l'eau, donnent du dynamisme à l'ensemble tout en dirigeant notre regard, une fois encore, vers les personnages. la lignes horizontales de l'eau, en haut et en bas de l'image, apportent un peu de calme dans ce tumulte. La taille des personnages donne la force et la puissance à la chute. La dame buvant de l'eau à la bouteille, nous rappelle combien l'eau est essentielle à la vie et combien elle est fragile et doit être protégée, malgré sa force et sa puissance destructrice. Tout un paradoxe !

faire le dessin

1ere étape : Le dessin
Avant de faire le dessin, j'ai appliqué une couche de peinture acrylique d'un gris bleuté très clair, et je l'ai laissé sécher entièrement. J'ai ensuite fait le dessin d'un mince trait de fusain. La ligne d'eau du haut doit être bien horizontale et parallèle au bord de la toile. Le dessin des rochers, de la chute et de l'ensemble du paysage ne requiert pas une grande ressemblance, mais il faut tout de même faire attention à ce que l'ensemble ait l'air bien naturel. Par contre, il faut dessiner les deux personnages avec une attention particulière, principalement pour les proportions. La tête doit être proportionnelle à l'ensemble du corps , ainsi que les bras et les jambes. Ne cherchez pas à détailler les visages, cela risquerait de grossir les yeux, le nez et la bouche. Une fois terminé, il faut fixer le dessin avec du fixatif pour fusain et attendre qu'il sèche, une dizaine de minutes.

lavis de ton moyen

2ème étape : Le ton moyen
Mélangez du Terre d'ombre brûlée avec du Liquin original et appliquez ce mélange sur toute la toile avec un gros pinceau. La couche doit être assez transparente pour qu'on voit encore le dessin au travers. Plus vous mettez du Liquin, plus la peinture est transparente. plus vous mettez de la peinture, plus la couche sera opaque. si vous avez trop mis de peinture et que le dessin a disparu, essuyez avec un peu de papier essuie-tout jusqu'à ce que le dessin réapparaisse.

tons clairs et foncés

3ème étape : Les tons clairs et foncés
Essuyez entièrement la peinture avec du papier essuie-tout, les parties claires, jusqu'à ce que vous voyez apparaître la couche de fond. Appliquez du Terre d'ombre brûlée pur sur les parties les plus sombres. Conservez la première couche de Terre d'ombre brûlée diluée au Liquin, dans les parties ni très claires ni très sombres. Si vous trouvez que certaines parties pourraient être encore plus claires, appliquez y du blanc dilué avec du Liquin. Pour réaliser toute cette opération, n'hésitez pas à utiliser un petit pinceau et à entrer dans le détail.

la couleur

4ème étape : La couleur
Toujours en diluant la peinture avec du Liquin, commencez à appliquer la couleur. Pour le ciel, utilisez du blanc de Titane additionné d'un peu de bleu Cobalt. Dégradez le ciel en l'éclaircissant vers le bas avec plus de blanc. Ainsi, vous rendrez la profondeur dans le ciel. Vous pouvez aussi varier le bleu du ciel en ajoutant une petite touche de rouge, comme ici vers le côté gauche. Le premier rouleau de la chute d'eau est représenté avec un mélange de terre d'ombre brûlée et de bleu Cobalt, pour obtenir un noir légèrement verdâtre. La brillance et les filets descendants sont peints avec du blanc de Titane additionné d'une pointe d'ocre jaune. Ce même mélange est utilisé pour rendre le bouillon à la base du rideau d'eau. La peinture est appliquée à l'aide d'un pinceau éventail en soie de porc.

Le glacis

5ème étape : le glacis
Commencez à appliquer les couleurs dans l'eau et dans les rochers de la chute, en utilisant toujours le Liquin pour diluer la peinture et la rendre transparente. Vous profiterez ainsi des clairs et foncés déjà présents sur la toile, pour donner des contrastes puissants. Les rochers sont peints avec du noir obtenu en mélangeant du bleu Outremer et du Terre d'ombre brûlée. Les blancs sont toujours additionnés d'un peu d'ocre jaune. Utilisez les pour représenter l'eau bouillonnante dans la lumière du soleil. Pour cette eau dans les ombres, utilisez des gris très légèrement colorés en bleu et en violet.

peindre en transparence

6ème étape : Toujours la transparence
Continuez à appliquer les couleurs en transparence dans les rochers et l'eau. Faites briller les rochers avec des gris colorés de bleu et de mauve. Utilisez des bruns pour représenter les rochers que l'on aperçoit à travers l'eau. Utilisez un gros pinceau en soie de porc pour réaliser les embruns de l'eau, en poussant les poils sur la toile et en les tapant de façon répétitive.

peindrre en nuances

7ème étape : Les nuances
Augmentez les nuances colorées dans l'eau, autant dans la chute que dans le lac à la base, en utilisant avec générosité les mauves, les bleus et les bruns. Profitez des valeurs déjà présentes en peignant en clair les parties déjà claires et en foncé celles déjà foncées. Faites bien ressortir le bouillonnement de l'eau à la base de la chute en augmentant le nombre de vaguelettes

peindre en profondeur

8ème étape : Donner la profondeur
Peignez les rochers et la végétation du premier plan avec plus de détail et les couleurs vraies afin de rendre la profondeur dans le tableau. Les rochers doivent être bien découpés, avec des faces claires et des parties très noires. Les parties claires sont nuancées de diverses couleurs; des verts, des bleus, des mauves, des bruns des gris.. Ayez une attention particulière à la forme des pierres. Il est parfois difficile de bien les représenter, car on aurait tendance à diminuer la perspective. La partie des pierres face au ciel, doivent être peintes en lignes fines. Le côté de la pierre qui est face à nous, peut être peint plus large. Donnez leur aussi des formes irrégulières.

Peinture réaliste

9ème étape : Donner du réalisme
Utilisez des verts foncés et des verts clairs pour les herbages du premier plan. N'utilisez pas des verts moyens. Les contrastes doivent être fort. Les verts moyens vont se créer tout seul, malgré tout, par le mélange des deux. Pour les verts clairs, utilisez du jaune Cadmium clair additionné d'une petite pointe de bleu outremer et pour les verts foncés, utilisez du bleu outremer additionné d'une petite touche d'ocre jaune. Peignez les personnages avec des couleurs foncées pour conserver le contre-jour de la scène. La peau est peinte avec du terre de Sienne brûlée et du noir. Les shorts sont peints avec un gris foncé bleuté.

Peindre les détails

10ème étape : L'importance du détail
Avec un petit pinceau, ajoutez des petites touches dans les rochers pour rendre les petites failles, les petites touches de brillance, ajoutez des petites brillances aussi dans l'eau. Finalisez les tons de l'eau dans la chute en ajoutant des ombres et des lumières. Revenez sur les couleurs qui vous paraissent trop vives avec des gris un peu moins colorés. Ajuster les vaguelettes, ajoutez de la texture aux pierres du premier plan. En travaillant sur toute la toile en même temps, ajoutez des petits détails qui peuvent paraître anodins, mais qui, dans l'ensemble donneront au tableau un aspect très réaliste.

Faire les finitions
Cliquez pour agrandir l'image

11ème étape : La finition
Passez en révision toute la toile pour donner les dernières touches. Utilisez divers moyens pour voir la toile d'un regard différend. Mettez-vous à la place du spectateur. Vous pouvez mettre la toile dans un endroit ou vous ne la verrez pas pendant 3 ou 4 jours, pour l'oublier un peu et la regarder à nouveau. Vous pouvez la regarder à l'envers, dans un miroir. Observez la longuement et posez-vous quelques questions : Les couleurs sont-elles harmonieuses ? Les ombres et les lumières sont-elles assez contrastées ? Les brillances sont-elles bien rendues ? Voit-on bien la texture de la roche ? etc.. Et lorsque toutes les corrections sont réalisées, apposez votre signature.